DarkTravel_logo

Mystères des guerres

Première Guerre mondiale - mystères inexpliqués

Les zones de guerre où hantent les fantômes de la Première Guerre mondiale.

Les mystères entourant les champs de bataille, les tranchées, les cimetières militaires, les abris souterrains et les forêts hantées sont révélés. 

 

Excursions journalières - week-ends et excursions multijours.

Offre détaillée sur demande.


1ere Guerre Mondiale - mystères inexplicables

1ere Guerre Mondiale - mystères inexplicables

Bien que le front se déplace, les morts restent à l'arrière et une série de flashbacks désorientants projette les horreurs du passé sur le présent.

Bienvenue dans l'une des zones dévastées les plus étranges et les plus fascinantes du monde.

Les champs de bataille et les cimetières de 14/18 ont quelque chose de magique.

Des apparitions inexplicables, intouchables, qui ne peuvent être expliquées par la science reconnue.

1ere Guerre Mondiale - mystères inexplicables

Belgique - France

Ypres : Cimetières militaires - Observations du froid.

Les champs autour d'Ypres sont également un grand cimetière, avec des rangées et des rangées de pierres tombales à chaque tournant, marquant les tombes de ceux qui n'ont pas été réduits en miettes ( toujours disparus ) mais qui sont simplement morts de blessures, de maladies ou par noyade dans la mer de boue détrempée. 

Poperingen : Le fantôme de la Talbot House.

Le fantôme de son fondateur, le révérend Neville Talbot, est visible dans la chapelle. De nombreuses personnes ressentent également une présence,

Couloir de la mort : Bien que les troupes britanniques l'aient surnommé "Good old Pops", Poperinge avait un côté plus sinistre - c'était un lieu d'exécution pour les déserteurs en temps de guerre.

Flandre française et Artois : Observations paranormales.

Mystérieux, obsédant, inquiétant ? Les batailles de la crête d'Aubers, de Festubert, de Neuve Chapelle, de Neuville St Vaast et de Loos ont été aussi féroces que la bataille de Fromelles en 1916, et les champs de bataille entre Armentières et Arras sont tout aussi intéressants et mystérieux à explorer aujourd'hui.

Somme : Le sentiment de ne pas être seul. "Nous sommes toujours là
L'offensive de la Somme a été l'une des batailles les plus importantes et les plus sanglantes de la Première Guerre mondiale. Il n'est donc pas étonnant que des fantômes aient été aperçus sur le champ de bataille hanté de la Somme.
La Somme est aujourd'hui un monument commémoratif des horreurs de la guerre. Mais pour certains, la Première Guerre mondiale n'est pas encore terminée.

Oise & Aisne : Forces étranges et terre lourde.
Rendez-vous avec l'histoire et la mort aux portes de l'enfer. L'extraordinaire monde souterrain des soldats de la Grande Guerre.
Les soldats étaient confrontés quotidiennement à la mort. Leur destin les a conduits à créer des abris dans des carrières souterraines.


Argonne & Verdun : Rencontres sur les champs de bataille.
Les fantômes de la forêt d'Argonne continuent de me hanter
Les fantômes de la Première Guerre mondiale à Verdun continuent de hanter la psyché française. Nous enquêtons sur les rapports d'images et de sons étranges encore entendus sur le champ de bataille.

Les Vosges : Malaise physique.
Toute la puissance destructrice connue à l'époque a été utilisée ici. Des obus explosifs et d'autres vestiges de la guerre jonchent le sol, ainsi que les restes de milliers de soldats sur les champs de bataille.
Ce voyage comprend certaines des images obsédantes et impressionnantes du paysage du front occidental tel qu'il se présente aujourd'hui.

Plus d'info >
 
 

Hauts-de-France Mysteries 14/18

Le nord de la France traîne avec lui un héritage étendu et méconnu de la Première Guerre mondiale.

Les nécropoles militaires, les champs de bataille intacts et les sites contenant des reliques sont des témoins silencieux et poignants de la violence de la guerre.

D'Armentières à Arras, une ligne de front pleine de sensations étranges et de rencontres mystérieuses.

Hauts-de-France Mysteries 14/18

France

Cicatrices de la Grande Guerre.

Le nord de la France traîne avec lui un héritage considérable et méconnu de la Première Guerre mondiale.

Les nécropoles militaires, les champs de bataille intacts et les sites contenant des reliques sont des témoins silencieux et poignants de la violence de la guerre.

La région située entre la Flandre française (Ploegsteert), Armentières et Arras semble parfois être un "front oublié".

Ploegsteert – Armentieres – Fromelles – Illies, het dorp met 200 bunkers - Aubers – Festubert  - Mijnstreken & Slakkenbergen: Givenchy – Auchy Les Mines – Loos en Gohelle - Notre Dame De La Lorette – Vimy – Neuville St Vaast – Arras

 La ligne Hindenburg. Les champs de bataille d'Arras, Bullecout, Bapaume, Péronne, Cambrai et Saint-Quentin

La Somme conserve les cicatrices de la Grande Guerre : tranchées, trous d'obus, forêts hantées, cimetières militaires et villages en ruine nous rappellent ces événements tragiques.  Les fantômes de la Somme est une recherche d'événements inhabituels, inexplicables et paranormaux sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale.
Les mémoriaux de Pozières, Thiepval, la Tour d'Ulster et Beaumont-Hamel.  Dans les environs, d'autres observations paranormales ont été enregistrées au cimetière britannique d'Ancre, à Sunken lane, au cratère de Hawthorn Ridge, au cimetière de la route de Serre, à Sheffield MP et au cimetière de Knightsbridge.

Les lieux les plus hantés de la Somme : Bois Delville - Bois du Diable / Bois de l'Enfer / Bois de Mametz / Bois des Trônes

Oise & Aisne - Les tunnels de la mort : Rendez-vous avec l'histoire et la mort aux portes de l'enfer.

L'extraordinaire monde souterrain des soldats de la Grande Guerre.

Entre 1914 et 1918, l'enfer est à la surface de la terre, mais la mort est sous terre (fortifications souterraines, quartiers régimentaires) Les soldats sont confrontés quotidiennement à la mort. Leur sort les incite à créer des abris dans des carrières souterraines.

Vestiges souterrains le long du front de l'Oise et de l'Aisne.

 La ligne rouge: Un parcours pour découvrir les cicatrices encore visibles de la Grande Guerre.

Plus d'info >
 
 

Histoires étranges de la grande guerre

Histoires mystérieuses et spectrales de la Grande Guerre.

La Somme conserve les cicatrices de la Grande Guerre : tranchées, trous d'obus, forêts hantées, cimetières militaires et villages en ruine nous rappellent ces événements tragiques.  Les fantômes de la Somme est une recherche d'événements inhabituels, inexplicables et paranormaux sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale.  

Oise & Aisne "La Ligne Rouge
Sur les champs de bataille, dans les tranchées, les carrières et les grottes, les cimetières militaires et les forêts de cette région meurtrie, on croise des soldats alliés et allemands. Les visiteurs de cette région éprouvent souvent un sentiment d'abattement.

Chemin des Dames : Les unités de l'armée allemande ont transformé le Chemin des Dames en une forteresse imprenable.
Elles creusèrent dans les voûtes d'une carrière de calcaire qu'elles appelèrent elles-mêmes Drachenhöhle, en référence aux nuages de fumée qui s'échappaient des passages et que l'on pouvait apercevoir de loin. Ce nom a été repris plus tard par les Français : Caverne du Dragon.

Fantômes de guerre

SOMME - Oise / Aisne - France

Nécropole nationale de Rancourt : La nécropole française et la chapelle du Souvenir Français dominent le paysage. Située au sud du village de Rancourt sur la commune de Bouchavesnes, la nécropole nationale française et sa chapelle dominent le plateau agricole. 

Le bois Delville : Le bois Delville était parfois connu sous le nom de bois du Diable, et les combats qui s'y sont déroulés pendant la bataille de la Somme ont été particulièrement féroces.  Le bois Delville figure sur ma liste de lieux impressionnants. Les bois sont d'une sérénité obsédante, marqués par les vestiges de la guerre. Marcher le long des anciennes lignes de tranchées couvertes de mousse et voir les pierres marquant les noms de routes que les soldats avaient donnés à leurs lignes de tranchées, c'est une expérience incroyablement effrayante. Une expérience étonnante et effrayante.

L'enfer qu'ils appelaient High Wood : Le Bois des Foureaux, connu des Britanniques sous le nom de "High Wood", a été le théâtre d'une bataille qui a duré des mois, de juillet à septembre 1916. Le Bois des Foureaux a été le théâtre de certains des combats les plus violents de la Somme. Plus de 8 000 Britanniques et Allemands ont été tués lors des attaques contre le bois. On l'appelait "l'endroit pourri du front occidental".

Les mémoriaux de Pozières, Thiepval, la Tour d'Ulster et Beaumont-Hamel. Dans les environs, d'autres observations paranormales ont été enregistrées au cimetière britannique d'Ancre, à Sunken lane, à Hawthorn ridge crater, au cimetière de la route de Serre, au Sheffield MP et au cimetière de Knightsbridge.Bien que le front se soit déplacé, les morts sont laissés derrière et une série de flashbacks désorientants superposent les horreurs du passé au présent.

Cratère de la mine de Lochnagar : Le cratère a été créé par l'explosion, le 1er juillet 1916, de deux charges d'ammoniac (36 000 livres et 24 000 livres, à 60 pieds l'une de l'autre) sous une position allemande appelée Schwaben Hohe. Le cratère mesurait à l'origine environ 300 pieds de diamètre et 90 pieds de profondeur. Malgré cela, l'attaque dans ce secteur le 1er juillet ne fut pas couronnée de succès et les pertes subies, en particulier par les Écossais du Tyneside et d'autres unités de la 34e Division, furent lourdes.

La Boiselle et le Glory hole. Ici, les lignes de front britanniques et allemandes étaient extrêmement proches les unes des autres, et les deux camps avaient fait sauter de petites mines pour tenter de prendre l'avantage.

Les endroits les plus hantés de la Somme

Bois de Mametz : Au cours des douze premiers jours de juillet 1916, la division galloise fut pratiquement anéantie dans sa tentative, finalement couronnée de succès, de prendre le bois aux Allemands. Plus de 4 000 hommes ont été tués, la plupart simplement en arrivant dans la zone face au feu nourri des mitrailleuses, et les autres dans des combats au corps à corps incessants entre les arbres.*Le régiment d'infanterie Lehr a tenu cette position contre tous les arrivants pendant onze jours, tandis que les pertes galloises s'accumulaient. Le douzième jour, les Gallois ont fait une percée.

Le bois des Trônes : *Le bois des Trônes était traversé par la ligne de chemin de fer reliant Montauban-de-Picardie à Guillemont et pouvait être utilisé par l'un ou l'autre camp en cas d'attaque. Le bois lui-même n'avait pas été entretenu depuis deux ans et se composait de broussailles denses, ce qui rendait le passage des soldats particulièrement difficile. Le long du bord supérieur de la crête entre Montauban et le bois de Bernafay se trouvait l'allée des Trônes, une tranchée de communication allemande.

Le bois Delville : était parfois connu sous le nom de bois du Diable, et les combats qui s'y sont déroulés pendant la bataille de la Somme ont été particulièrement féroces.  Le bois Delville figure sur ma liste de lieux impressionnants. Les bois sont d'une sérénité obsédante, marqués par les vestiges de la guerre. Marcher le long des anciennes lignes de tranchées couvertes de mousse et voir les pierres marquant les noms de routes que les soldats avaient donnés à leurs lignes de tranchées, c'est une expérience incroyablement effrayante. Une expérience étonnante et effrayante.

L'enfer qu'ils appelaient High Wood : Le Bois des Foureaux, connu des Britanniques sous le nom de "High Wood", a été le théâtre d'une bataille qui a duré des mois, de juillet à septembre 1916.Le Bois des Foureaux a été le théâtre de certains des combats les plus violents de la Somme. Plus de 8 000 Britanniques et Allemands ont été tués lors des attaques contre le bois. On l'appelait "l'endroit pourri du front occidental".

La position Montauban - Bois de Bernafay : Le village de Montauban se trouvait derrière le premier système défensif allemand qui, dans cette région, consistait en deux lignes principales de tranchées de combat reliées par de nombreuses tranchées de communication. À l'est de Montauban s'étendaient deux bois, Bernafay et *Trones, tous deux en grande partie intacts et avec un sous-bois très épais après deux ans de guerre.

Bois de Fricourt, de Bazentin et du Quadrilatère - Rencontres avec des soldats tombés au champ d'honneur.

 

Plus de rencontres insolites et paranormales le long de "La Ligne Rouge"

Oise & Aisne : Un monde souterrain où la présence des soldats est encore perceptible.

Carrière de La Botte à Cannectancourt : Situés sur les hauteurs de Cannectancourt, les souterrains de la carrière de la Botte sont uniques en Picardie. Cette carrière est l'un des exemples les plus emblématiques de l'aménagement militaire de notre région et de la guerre souterraine.

Les Carrières de Froidmont : à Braye-en-Laonnois a accueilli des troupes allemandes, françaises puis américaines pendant la Première Guerre mondiale et abrite des centaines de graffitis et de sculptures laissés par les soldats américains en 1918.
Les traces laissées dans cette carrière sont d'une qualité exceptionnelle car elles sont difficilement accessibles et leur diversité réside dans le fait qu'elles ont été laissées par des Allemands, des Français et des Anglo-Saxons. Des centaines de soldats reposent encore sous les décombres des effondrements provoqués par les bombardements. On ne s'y sent jamais seul.

La carrière des éléphants - Elephanten Höhle : La "Elephanten Höhle" est une carrière située non loin du Chemin des Dames. Situé à flanc de colline, le réseau souterrain se prolonge sous la forêt, où court un dense réseau de tranchées.
L'Elephanten höhle recèle de nombreux trésors que je vous invite à découvrir...

Chemin des Dames : Le plateau sur lequel passe la route a joué un rôle important dans l'histoire à plusieurs reprises, même si le Chemin des Dames évoque avant tout des souvenirs de la Première Guerre mondiale. La crête, parfois haute de plus de 200 mètres, constitue une magnifique barrière naturelle et un lieu stratégique.

Plus d'info >
 
 

Sur les traces de la Rainbow Division

France

The “Doughboy Mystery”

Laon
Découvrez la cité médiévale de Laon, ses souterrains et montez sur la tour de la cathédrale.

Coucy Le Château, le château et le canon.

Château de Blérancourt : En 1917, Anne Morgan, fille du banquier américain JP Morgan, s'installe au château de Blérancourt.

Monument de la Croix Brisée.

Les carrières fantômes de Confrécourt : dès le 16 septembre 1914, les médecins et infirmiers du 216e régiment d'infanterie s'installent à Confrécourt dans une carrière qui deviendra la carrière de l'hôpital.

Belleau (cimetière, bois de Belleau) et Cote 204 à Château-Thierry

De toutes les batailles de la Grande Guerre, la victoire du Bois Belleau occupe une place particulière dans le panthéon américain. Le courage et le sacrifice des Doughboys et leur découverte de la réalité de la "guerre moderne" ont fait de cette offensive une bataille emblématique de l'histoire militaire américaine, dont le souvenir est encore vivace chez les Marines.

Château-Thierry. La cote 204 a été choisie comme site, où de violents combats se sont déroulés en juillet 1918. 

Cimetière Oise-Aisne à Château-Thierry
Le cimetière et mémorial américain Oise-Aisne, en France, contient les dépouilles de 6 013 Américains, dont la plupart ont perdu la vie en combattant dans cette région en 1918, pendant la Première Guerre mondiale. 

La tombe de Quentin Roosevelt à Coulonges-Cohan
La fontaine Roosevelt, dédiée à la mémoire de Quentin Roosevelt, est située dans le hameau de Chamery.

Butte de Chalmont : Monument des Fantômes

Monument à la 42e division américaine : la Rainbow Division - Fère-en-Tardenois

Chemin des Dames
La guerre de 1914 a révélé l'importance stratégique du plateau. Après la bataille de la Marne, les Allemands s'accrochent aux hauteurs de la Marne pour repousser les attaques françaises et britanniques (septembre-octobre 1914).

La cote 108 près de Berry-au-Bac et la guerre des mines

Les combats près du Bois des Buttes en avril 1917
Situé à 1 500 mètres au nord-est de Pontavert, ce bois a été le théâtre de violents combats.

Visite guidée du Fort de la Malmaison
Le Fort de la Malmaison, parfois surnommé "Le Sacrifié", a servi de terrain d'essai pour les nouveaux projectiles à la mélinite. 

La carrière des éléphants - Elephanten Höhle
L'Elephanten Höhle recèle de nombreux trésors que je vous invite à découvrir 

Cimetière militaire italien, lieu-dit le Mont Sapin - 02160 Soupir 

Découvrez la Carrière de Froidmont à Braye-en-Laonois
Dans ces souterrains, les soldats de la Première Guerre mondiale ont laissé des témoignages écrits, dessinés et sculptés.

 

Découvrez également les traces de la Seconde Guerre mondiale. 

Wolfsschlucht II - Le quartier général oublié d'Hitler en France

Plus d'info >